Maria Lucia Castrillon

D’origine colombienne elle a adopté la France depuis longtemps, et a toujours travaillé dans l’audiovisuel, alternant entre réalisation, production, pédagogie et gestion de projets.

Elle a dirigé le service de communication et le magazine culturel hebdomadaire Gaceta, pour le Ministère de la Culture Colombien, puis le Centre de Production de Télévision de l’Université d’Antioquia. Membre fondatrice de la revue de cinéma Kinetoscopio, elle enseigne dans plusieurs centres, universités en France et en Colombie, accompagne la réalisation de projets et assure des atelier d’éducation à l’image.

Elle a réalisé plusieurs documentaires notamment « Les trésors de la Centena », (27 min. 1992), Prix du Centre de Recherche en Sciences Sociales 1994, Université Pontifcia Bolivariana, Medellin, Colombie. Et « De los pitos, chinchorros, vinchucas y barbeiros », (24 min, 2000), coproduction Prix Videomed Tucuman, Filmóbidos 2001, Obidos, Portugal. « Lettre à Inger, une histoire d’engagement » est son premier long-métrage.